Microsoft et Enovacom : une offre complète pour la Messagerie Sécurisée de Santé

MSSanté Microsoft & Enovacom : une offre complète pour la messagerie sécurisée

A Paris, le 3 décembre 2018 – Microsoft et Enovacom se rencontrent et forment un partenariat dédié 100% au monde de la santé. Microsoft a obtenu il y a quelques semaines la certification Hébergeur de Données de Santé (HDS), lui permettant de proposer Office 365 compatible MSSanté, avec l’appui d’Enovacom, éditeur de logiciels et leader dans la messagerie sécurisée de santé depuis 2003. L’objectif commun pour les deux entreprises ? Assurer la confidentialité des informations médicales échangées entre acteurs de santé.

Des données médicales à tout prix.

Les données de santé aujourd’hui font l’objet de multiples attaques : plus de 32 000 ont été recensées en 2017 selon FortiGuard Labs. La sécurité des données de santé est donc un enjeu pris en compte par les hôpitaux en France : selon une étude conduite récemment par le Clusif (Club de la sécurité de l’information français), 92 % des établissements de santé déclarent avoir formalisé une politique de sécurité du système d’information (PSSI), contre 50 % en 2014. Néanmoins, au-delà d’assurer une protection des systèmes internes, les échanges des informations médicales entre l’hôpital et la médecine de ville doivent être confidentiels.

C’est pourquoi en 2015, le gouvernement au travers de l’ASIP Santé, agence française de la santé numérique, a créé la MSSanté ou Messagerie Sécurisée de Santé. Il s’agit pour toutes les structures de santé en France, Centre Hospitalier ou cabinet médical, d’envoyer de manière cryptée des données patient par email.

La démarche de Microsoft & Enovacom.

Plus de 90% des établissements de santé en France aujourd’hui utilisent la messagerie Exchange. Microsoft va plus loin désormais avec son offre Cloud Office 365 avec la certification Hébergeur de données de santé, annoncée début novembre. Grâce à la MSSanté Microsoft, l’ensemble des acteurs de la santé va pouvoir utiliser la messagerie Office 365 pour assurer l’échange des données médicales en tout sécurité.

Afin de rendre compatible la messagerie Exchange et le système national MSSanté, Microsoft a choisi de s’appuyer sur le leader français de la messagerie sécurisée de Santé Enovacom pour compléter son offre. Dès 2015, Enovacom a travaillé conjointement avec l’ASIP Santé pour la mise en place de la MSSanté ; l’éditeur a d’ailleurs sélectionnée par 12 des 15 établissements de santé pilotes à l’époque pour être compatible MSSanté avec la solution ENOVACOM Secure Messaging.

Les bénéfices d’une telle offre ? Chaque professionnel de santé en France pourra échanger tout type de document médical et compte-rendu de manière sécurisée, simplement et en toute transparence.

Sophie White, directrice Marketing Enovacom précise : « Aujourd’hui les données de santé sont en croissance exponentielle et nous nous dirigeons désormais vers une vision territoriale du parcours patient. La qualité et la sécurité des informations de chaque patient sont deux pré-requis indispensables pour permettre l’échange et le partage de donnée et simplifier leur suivi au quotidien. Les acteurs santé autour du parcours patient se multiplient et nous devons leur proposer des outils pour les aider à communiquer et à se coordonner. Le partenariat avec Microsoft va justement permettre de libérer le plein potentiel de ces données, au service du collaboratif. »

« Cette certification constitue une nouvelle étape dans le développement de nos data centers français. Elle valide également notre engagement à apporter le meilleur du Cloud à l’ensemble des organisations et entreprises. », conclut Laurent Schlosser, Directeur de la division Secteur Public de Microsoft France. « Nous espérons pouvoir ainsi contribuer activement à accélérer la transformation du secteur de la Santé en France et aider les professionnels de la Santé à saisir les opportunités de technologies telles que l’Intelligence Artificielle pour relever le défi d’une santé toujours plus efficace et proche des patients ».