L’entrepôt de données au centre de la stratégie e-santé GHT : c’est déjà demain !

Les caractéristiques d’ouverture et de versatilité d’un entrepôt de données permettent d’envisager des fonctionnalités plus élargies que pour les seules datas de Santé. Car déjà, Enovacom est en train de créer un outil générique qui permettra à l’ensemble des acteurs des mondes sanitaire et médico-social de collaborer. En se rapprochant de Microsoft, l’éditeur imagine une nouvelle approche pour les pratiques professionnelles d’aujourd’hui, et de demain.

L’entrepôt de données est conçu et dimensionné pour l’échange et le partage des informations médicales autour du patient. Mais déjà ses prérogatives s’étendent au-delà de ce champ et laissent présager de nouvelles pratiques pour demain.

Créer un outil générique pour la collaboration de l’ensemble des acteurs

C’est ainsi qu’Enovacom travaille sur un projet d’intégration de sa plateforme avec Microsoft. La suite cloud de l’éditeur historique, Office 365, la messagerie sécurisée de Santé, ainsi que son annuaire Azure Active Directory, qui devraient équiper une majorité de GHT aujourd’hui, sont concernés par ce processus. L’objectif de cette évolution est de créer un outil générique permettant la collaboration de tous les acteurs pour l’ensemble de leurs activités, de la gestion des équipes de travail aux conférences en ligne, en passant par la planification de réunions les chats professionnels privés.

Teams et ENOVACOM Data Repository au service de la coopération

Ce concept est très développé dans l’industrie où la suite TEAMS s’avère un outil efficace d’interaction avec l’écosystème car il s’intègre bien dans Office et dispose d’API solides pour permettre aux acteurs de créer leurs propres outils de communication ou d’échange. C’est ainsi que, après une période d’étude sur les usages de TEAMS autour des données de Santé, Enovacom et Microsoft viennent de valider le concept qui place l’entrepôt de données au centre de l’écosystème, développant notamment un premier usage autour des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) utilisant plusieurs applications métiers.

 

Une approche CRM à envisager

Le principe général de cette nouvelle approche dans le domaine sanitaire est donc d’élargir le champ des communications, des échanges et du partage des informations en proposant, notamment aux GHT, un outil générique de collaboration aux usages multiples. C’est ainsi que des activités telles que le management de la relation client ou la gestion des bases clients, ou de la prise de rendez-vous, qui sont souvent gérés de manière archaïque dans les établissements de Santé, peuvent en bénéficier et permettre une approche de CRM comme dans les autres domaines industriels. Ce concept peut aussi être adapté à la relation patient, dans le domaine médical, ou aux équipes soignantes, intra et extra hospitalières. Sans oublier les usages de la messagerie instantanée ou des activités de télémédecine.

On aboutit, au final, à des outils facilement adaptables à chaque usage, grâce à des API simples à mettre en oeuvre, que l’on peut déployer en masse pour un faible coût. L’entrepôt de données permet donc aux GHT de changer leur business model dans le domaine de la collaboration de l’ensemble de ses agents et d’anticiper les pratiques professionnelles de demain.