Vous lisez :
Comment faciliter la collaboration des professionnels de santé, tout en protégeant les données de santé à l’heure de la digitalisation du parcours de soins ?

Publié le 03/11/2020

Comment faciliter la collaboration des professionnels de santé, tout en protégeant les données de santé à l’heure de la digitalisation du parcours de soins ?

Image

Invités de l’Orange Business Tour Live, Laurent Moulin, Directeur Commercial France d’Enovacom et Gilles Ribeiro, Directeur National des Ventes Santé d’Orange Business Services sont revenus sur les problématiques actuelles du secteur de la santé.

TÉLÉCHARGEZ LE REPLAY DES CONFÉRENCES

Terminé les armoires remplies de dossiers de soins, aujourd’hui tout passe par le digital. Depuis quelques années, le développement du numérique a été vu comme une finalité plutôt qu’un moyen. Un point de vue révolue, au vu de la maturité digitale et informatique des outils qu’utilisent les différents acteurs du parcours de soins.

« Il y a une évolution qui se met en place », analyse Laurent Moulin. « Grâce à l’arrivée de nouveaux usages, le numérique va passer d’une finalité à un moyen. Un moyen pour orienter et répondre à plusieurs enjeux, parmi lesquels : la sécurité du patient et de la structure qui le prend en charge, en automatisant les calculs, en opérant des corrélations entre les données, en assurant une bonne indexation. Mais aussi, en facilitant l’organisation des prises en charge tout en tenant compte de la disparité des situations individuelles et des besoins qu’elles exigent », précise-t-il.

La clef de la réussite : la collaboration

Le parcours de soins du patient a également été bouleversé par la démocratisation de nouveaux usages numériques. Que ce soit par le biais de la téléconsultation, mais aussi de passerelles créées entre la médecine de ville et les établissements de santé, les acteurs du domaine de la santé ont dû s’adapter. « Grâce à la digitalisation, nous pouvons à présent mettre en place un parcours de soins plus simple pour le patient. Par le biais de la dématérialisation des démarches administratives pour la préadmission par exemple. Mais aussi pour le soignant en améliorant leurs conditions de travail en mobilité, en leur facilitant l’accès en temps réel à l’information », détaille-t-il.

Pour améliorer la qualité des soins dispensés et gagner du temps, les professionnels de santé ont besoin d’une collaboration sans faille. « Pour collaborer, il faut échanger. Il existe aujourd’hui un enjeu important autour de l’encadrement réglementaire et de la protection de la donnée. On s’aperçoit actuellement que l’obsolescence de certains systèmes d’information de santé provoque une disparité des outils qui empêche la communication entre différentes applications. Aujourd’hui, un soignant n’a plus le temps d’attendre des informations pour prendre en charge un patient », alerte le spécialiste.

TÉLÉCHARGEZ LE REPLAY DES CONFÉRENCES

Le digital, une solution pour affronter la COVID-19

En première ligne face à la pandémie de COVID-19, les structures de santé ont dû modifier leurs habitudes pour affronter une situation historique. Une capacité d’adaptation mise en avant par Gilles Ribeiro, Directeur National des Ventes Santé chez Orange Business Services. « Je tiens à souligner l’immense engagement collectif et individuel dont a fait part le personnel hospitalier. Nous les avons accompagnés tout au long de cette crise en répondant à leurs situations d’urgence ».

Durant cette période, Orange Business Services a mis au point de nouveaux services digitaux pour faciliter l’organisation des soins et assurer le maintien de la prise en charge des patients. « Il a fallu gérer l’afflux d’appel que les établissements de santé recevaient. Même chose pour les accueils et les urgences qui ont rapidement été saturées. Nous avons donc créé des lignes téléphoniques temporaires, mais également des solutions d’envois de SMS automatique pour les patients qui ne pouvaient pas joindre le SAMU. Enfin, nous avons renforcé la sécurité des systèmes d’information, car les cyberattaques ne se sont pas arrêtées pendant la crise ».

Pour endiguer la propagation du virus, les établissements de santé ont misé sur le suivi à distance des patients potentiellement contaminés. Une surveillance rendue possible grâce aux équipes d’Orange Business Services. « Nous avons mis en place une plateforme d’envoi de SMS automatique pour identifier les signes évocateurs de COVID pour les patients qui devaient se rendre à l’hôpital », détaille Gilles Ribeiro.

DÉCOUVREZ NOS OFFRES D’INTEROPÉRABILITÉ

Un marché réglementé

La crise de la COVID-19 a permis de tirer des enseignements sur l’importance du digital dans le domaine de la santé. « Les acteurs du médico-social doivent être accompagnés dans leur processus de digitalisation, et c’est ce qu’on retrouve dans les annonces du SÉGUR de la santé qui alloue une enveloppe importante à cet effet. On voit également se développer de nombreux projets régionaux portés par les agences régionales de santé en faveur de l’équipement numérique au sein d’un territoire », analyse Gilles Ribeiro.

Le marché de la santé est un marché sous tension. Pour répondre aux problématiques des professionnels de santé, il faut prendre en compte le manque de ressources, ainsi que le volume de travail et de données que doivent gérer les structures de soins. Pour faire face à ces défis de nouveaux outils (IA, chatbot, etc.) voient le jour.

« Ils vont aider à répondre aux nouvelles exigences de ce monde ou la santé reste un des enjeux majeurs de la société, à condition qu’ils s’intègrent de manière adaptée, accompagnée et prouvée en termes de gains. La digitalisation dans le secteur de la santé doit être au service des soignants et des médecins autant qu’au service des patients », tempère Laurent Moulin.

Digitaliser n’est pas mieux soigner, c’est juste offrir du temps, de la sécurité et des modèles d’organisation au service des efficiences humaines. « Nous devons sortir du paradigme technico-technique pour aller vers des outils utilisables au quotidien par les professionnels de santé ».

NOUS PROTÉGEONS VOS DONNÉES

Pour pouvoir traiter de la donnée de santé, tous les acteurs du secteur sont soumis à des obligations réglementaires. « Toutes les données de santé doivent être sécurisées, protégées, et conformes à la réglementation RGPD, qui garantit la traçabilité des données. Le domaine de la santé rajoute une sécurité supplémentaire au travers d’une certification “Hébergeur de données de santé” (HDS). Il est important de s’assurer que l’ensemble des données de santé soient échangées, stockées et transposées au sein d’un espace dédié et entièrement sécurisé conforme à la certification HDS », rappelle Laurent Moulin.

Les professionnels de santé n’ont pas tous la capacité de stocker en interne leurs données, c’est pourquoi ils font appel à un hébergeur extérieur pour remplir cette fonction. « Notre service d’hébergement de données de santé met à disposition une plateforme pour externaliser la gestion des données de santé dans un cloud, composée d’une infrastructure matérielle et logicielle agréée et certifiée HDS », conclut le spécialiste.

DÉCOUVREZ NOTRE OFFRE HDS
arrow-up icon