Auparavant, le médecin était obligé d’imprimer le document

Publié le 15/02/2021

icon icon icon icon icon

Auparavant, le médecin était obligé d’imprimer le document

Notre objectif était de permettre à nos professionnels de santé de dialoguer entre eux qu’ils soient militaires ou civils, ce que ne nous permettait pas notre ancien système de messagerie. A présent, on répartit plus facilement les éléments à placer ou à archiver dans les dossiers patients. Tous les éléments d’un dossier qui ne nécessitent pas une action de la part du médecin part immédiatement dans le dossier du patient. Auparavant, le médecin était obligé d’imprimer le document, puis il l’envoyait aux secrétaires qui archivaient les dossiers.

Isabelle Ketzinger
Administrateur National MSSanté

le-logo-du-service-de-sante-des-armees_large

Abonnez-vous à notre newsletter
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données, n'hésitez pas à consulter notre Politique de confidentialité

Découvrez en plus sur notre client

Le Service de santé des armées

Le Service de santé des armées est composé de 14 700 hommes et femmes civils et militaires et de plus de 3000 réservistes. Son rôle est d’assurer, en toute circonstance, le soutien médical des forces armées (Terre, Air, Marine) et de la Gendarmerie en métropole comme sur les théâtres d’opérations. En […]


icon