La mobilisation du personnel en cas de Situation Sanitaire Exceptionnelle

Éclairage sur quelques points fondamentaux pour les missions de pilotage, coordination et d’anticipation que doit assurer la Cellule de Crise Hospitalière.

Extrait du guide :

« Les premières minutes qui suivent le déclenchement d’un plan BLANC sont difficiles pour l’ensemble des équipes. Les facteurs émotionnels et de stress sont forts, donc tout ce qui contribue à gérer nos procédures de façon rationnelle et automatique doit être fait », explique Caroline Vermont, Directrice adjointe du centre hospitalier de Saint Quentin.

15 000+ agents appelés en 1 heure !

Enovacom a testé sa solution ENOVACOM Surycat avec les Hospices Civils de Lyon en réunissant 15 personnes en cellule de crise représentant les 4 GH, le SAMU et le siège des HCL. Le but étant de déclencher en même temps le rappel de tous les GH, l’exercice a commencé à 13h00, plus de 15 000 agents ont été appelés à la fin de l’exercice, soit une heure plus tard.

CONTEXTE

La réponse efficace et réactive des établissements de santé face aux Situations Sanitaires Exceptionnelles (SSE) est une des clés de la résilience face aux risques et menaces de tout type.


Cette réponse doit être préparée et évaluée par RETEX et s’appuie sur les recommandations de la DGOS qui a actualisé en 2019, à cet effet le « guide plan blanc et gestion de crise ».


Il s’agit de donner les outils et méthodes pour répondre aux enjeux que sont la continuité des soins, l’égalité des chances, la réactivité dans un contexte normal ou en tension.


C’est dans ce contexte que nous avons rédigé ce mini guide visant à apporter un éclairage sur quelques points fondamentaux pour les missions de pilotage, coordination et d’anticipation que doit assurer la Cellule de Crise Hospitalière. Ces points sont issus du retour d’expérience d’ENOVACOM lors de l’accompagnement à la mise en œuvre de solution de rappel de personnel dans le cadre des SSE.