Tour du monde de l’interopérabilité : défis, usages et succès

Qu’allez-vous découvrir dans ce guide ?

I. Pourquoi l’interopérabilité est la clé de tout.

a) L’e-santé en Europe: l’interopérabilité, condition indispensable pour garantir des soins de qualité aux patients.

b) FHIR: un phénomène mondial potentiel.

c) Les législations à travers le monde : dernières informations.

II. Etudes de cas d’interopérabilité à travers le monde.

a) Royaume-Uni : prendre en charge le parcours des données du patient.

b) Suisse l’interopérabilité améliorant l’échange de données entre les laboratoires, les hôpitaux et les médecins.

c) Canada: les résultats de 20 ans d’investissements.

d) France: comment l’interopérabilité aide à l’organisation de systèmes informatiques uniques au sein de Groupement Hospitaliers de Territoire français.

 

 

CONTEXTE

Il est évident que l’interopérabilité va jouer un rôle fondamental pour la santé de demain. D’ici 2020 (soit demain), la taille des données liées au secteur de la santé dans le monde entier devrait atteindre un chiffre astronomique de 2,3 milliards de gigaoctets, et les sources et la nature même de ces données seront différentes : des signes vitaux pour la surveillance des pathologies aux images haute résolution pour l’établissement d’un diagnostic, en passant par les dossiers de pharmacie pour la prescription de médicaments.

Cependant, ces données doivent être entre de bonnes mains pour s’avérer réellement efficaces. Les médecins et le personnel soignant peuvent travailler plus intelligemment, prodiguer des soins plus efficaces et s’impliquer davantage s’ils accèdent plus rapidement aux informations des patients. Le défi auquel la plupart des établissements de santé ont toujours été confrontés est de s’assurer que les informations circulent efficacement et en toute sécurité pour les bonnes personnes, où qu’elles se trouvent.