Comment gérer la connexion de différents types d’appareils biomédicaux au dossier patient ?

Qu’allez-vous découvrir dans ce cas client ?

Suite au changement de son Dossier Patient Informatisé (DPI), le Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble, établissement de santé privé de plus de 430 lits, engage un processus de connexion de 112 appareils biomédicaux de typologies différentes (1) à son nouveau logiciel de dossier de soin (2) dans plusieurs services et unités de l’établissement (3) en s’appuyant sur la solution ENOVACOM Patient Connect. Paramétrages, calendriers de mises en production, formations,

Les équipes du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble soutenues par les chefs de projet et les ingénieurs de la société ENOVACOM sont mobilisés depuis bientôt 1 an sur ce projet qui devrait prendre fin au premier trimestre 2020. Entretiens avec Grégory Morin, Chef de projet informatique, Christine Dyck, Cadre de soins du service USC et USIC et Pierre Desvignes, Ingénieur biomédical en charge du projet.

Extrait :

Le changement du DPI pour aller vers la connexion des équipements biomédicaux

La première mise en production débute le 3 avril 2019 dans les services de soins intensifs, de cardiologie et de soins continus avec la connexion de 25 appareils. « Les équipes ENOVACOM se sont montrées réactives pendant les phases de test et d’interfaçages pour trouver des solutions et réussir la mise en production en toute transparence et sans impact sur les équipes de soin », souligne Pierre Desvignes.

Parfaitement préparé en amont, le fonctionnement a été immédiat.

« Plus de 53 appareils biomédicaux différents désormais connectés au dossier patient informatisé »

 

CONTEXTE

Pousses-seringues, moniteurs, respirateurs, cardiotocographes, Les appareils biomédicaux connectés fournissent une manne d’informations vitales dans les services de santé. Transmises directement dans le dossier du patient, ces données permettent une meilleure prise en charge et un meilleur pilotage des soins par les équipes médicales.