Infographie

Mise en réseau des structures de soins – Les quatre socles technologiques à maîtriser

La collaboration et l’interopérabilité au cœur des stratégies de regroupement d’hôpitaux La chambre a adopté le projet de loi sur la mise en réseau hospitalière comme son surnom « l’accord de la Saint Valentin » l’indique, le 14 février 2019.

Image
divider graphic

Remplissez ce formulaire pour recevoir l'infographie

arrow-up icon arrow-up icon
divider graphic

La collaboration et l’interopérabilité au cœur des stratégies de regroupement d’hôpitaux La chambre a adopté le projet de loi sur la mise en réseau hospitalière comme son surnom « l’accord de la Saint Valentin » l’indique, le 14 février 2019.

Les hôpitaux seront désormais répartis en un maximum de 25 réseaux à l’horizon 2020 : 13 en Flandre, 8 en Wallonie et 4 à Bruxelles avec au minimum un réseau pour 400 000 habitants. Chaque réseau sera alors constitué de plusieurs hôpitaux qui devront apprendre à collaborer malgré leurs cultures et leurs différences d’organisation.

Tout ceci dans le but d’organiser l’offre de soins et d’offrir un meilleur service à la population. Seulement, quand on sait qu’un établissement de santé détient en moyenne entre 40 et 400 logiciels ou qu’il possède sa propre base de données patient, etc… la question qui se pose est de savoir comment faciliter les échanges et partage des données patient dans le cadre de la mise en réseau des hôpitaux.

icon