Cas client

Le CH Bagnols-sur-Cèze fait communiquer ses appareils biomédicaux avec le DPI grâce à une plateforme d’interopérabilité biomédicale d’Enovacom

L’objectif principal du projet a été d’optimiser le temps des infirmiers en évitant la ressaisie de nombreuses informations.

Image
divider graphic

Remplissez ce formulaire pour recevoir Cas client

arrow-up icon arrow-up icon
divider graphic

La multiplication des équipements biomédicaux dans les services hospitaliers pose différentes questions sur la garantie de l’identification, la prise en charge et le suivi du patient, ainsi que la gestion des coûts. Dans le service de cardiologie du CH de Bagnols-sur-Cèze, les appareils biomédicaux ne communiquaient pas avec le dossier patient, jusqu’à aujourd’hui.

Le service a donc été l’un des pilotes pour tester la solution d’interopérabilité biomédicale d’Enovacom afin d’intégrer les ECG depuis un électrocardiographe. 

L’objectif principal du projet a été d’optimiser le temps des infirmiers en évitant la ressaisie de nombreuses informations. Objectif clairement atteint : désormais, les soignants peuvent retrouver l’ECG dans le dossier du patient en quelques clics. La prise en charge du patient et la réactivité de l’équipe notamment au service des urgences sont largement améliorées.

Extrait du cas client

Toute la chaîne de traitement des données du service de cardiologie est dématérialisée depuis 2009, mais les ECG sont toujours sous un format papier et ne sont pas toujours accessibles notamment dans l’urgence. Notre demande était donc de pouvoir disposer des ECG dans le dossier médical dès la fin de l’examen pour améliorer la qualité de la prise en charge du patient.

Dr Olivier Abrieu, Chef de service de cardiologie

La double contrainte est la sécurisation du circuit de l’information avec une identification fiable du patient, via une procédure qui reste simple et rapide pour le soignant lors de l’examen.

Ce besoin a été concomitant avec un projet d’Enovacom dont nous étions déjà clients. Nous avons donc démarré la phase pilote. La première étape a consisté à mettre en place l’identification sécurisée du patient. Elle s’est déroulée sans difficulté puisqu’elle constitue le cœur de métier d’Enovacom.

Philippe Barbot, RSI
Quelques mots sur :

Le Centre hospitalier de Bagnols-sur-Cèze

Un premier établissement hospitalier est fondé dès 1326. Une maison de charité accueillait également les pauvres de la ville et une « maladrerie » située […]


Voir la fiche

Ça peut vous intéresser :

enovacom-share-data

Alimentez automatiquement le dossier patient et faites gagner du temps à vos équipes

100 % logicielle, la solution d'interopérabilité biomédicale d'Enovacom est indépendante des constructeurs de dispositifs médicaux et des éditeurs de logiciels cliniques ou solutions métiers. En […]


Découvrez notre solution
icon