Avis d'expert

Institut de Cardiologie de Montréal : quand l’automatisation de la récolte de données facilite le travail du personnel soignant

En pleine transformation numérique, l’établissement spécialisé souhaite digitaliser le suivi des patients. C’est pour cette raison que l’ICM a décidé de s’équiper de la plateforme d’interopérabilité d’Enovacom, une solution 100 % logicielle qui permet de remonter automatiquement les données générées par les dispositifs médicaux d’un établissement de santé vers les dossiers patients informatisés.
Image
divider graphic

Remplissez ce formulaire pour recevoir l'avis d'expert

arrow-up icon arrow-up icon
divider graphic

En pleine transformation numérique, l’établissement spécialisé souhaite digitaliser le suivi des patients. C’est pour cette raison que l’ICM a décidé de s’équiper de la plateforme d’interopérabilité d’Enovacom, une solution 100 % logicielle qui permet de remonter automatiquement les données générées par les dispositifs médicaux d’un établissement de santé vers les dossiers patients informatisés. Retour sur son installation avec notre responsable technique Canada Sébastien Delécolle. 

Dans un service de soins intensifs, chaque seconde compte. À l’institut de cardiologie de Montréal (ICM), l’équipe soignante l’a bien compris. Pour gagner en efficacité et garantir un meilleur suivi du patient, l’établissement de santé avait besoin de mettre en place un logiciel lui permettant de remonter en continu les données produites par les appareils médicaux connectés tels que des respirateurs ou des pompes à perfusion.

Le personnel soignant peut ainsi suivre l’état de plusieurs patients depuis un seul écran. En pleine transformation numérique, l’établissement spécialisé souhaite digitaliser le suivi des patients. C’est pour cette raison que l’ICM a décidé de s’équiper de la plateforme d’interopérabilité d’Enovacom, un service 100 % logiciel qui permet de remonter automatiquement les données générées par les dispositifs médicaux d’un établissement de santé vers les dossiers patients informatisés.

En effet, cette solution d’interopérabilité dédiée aux appareils médicaux évite aux infirmières de retranscrire manuellement les données exprimées par les machines. Pour installer ce logiciel dans leur service, l’ICM a pu compter sur le soutien et support de Guillaume Gaudel, chef de projet interopérabilité biomédicale et de Sébastien Delécolle, responsable technique Canada d’Enovacom.

Nous avons accompagné l’ICM dans différents projets liés à Patient Connect, Guillaume Gaudel s’est chargé de mettre en place la solution et de connecter des respirateurs. Dans un second temps, nous avons poussé plus loin la collaboration en installant des pompes à perfusion et des pousse-seringues.

Sébastien Delécolle, responsable technique Canada d’Enovacom.

À l’heure actuelle, 30 respirateurs sont reliés à la plateforme d’interopérabilité dans le service de soins intensifs de l’ICM. 180 pompes à perfusion/pousse-seringues sont en cours de mise en place dans le cadre d’une extension au périmètre initial.

arrow-up icon