Guide

Guide HL7 FHIR : un changement de paradigme pour faciliter l’échange de données patient

Standard d’interopérabilité, le format HL7 a évolué au fil des années. Pour démocratiser son usage et sa mise en place, le format s’est ouvert aux pratiques actuelles des modèles web (HTML, XML, JSON). Le standard FHIR est aujourd'hui compatible avec les solutions Enovacom afin de faciliter l'échange de données patient.

Image
divider graphic

Remplissez ce formulaire pour recevoir le guide

arrow-up icon arrow-up icon
divider graphic

Standard d’interopérabilité, le format HL7 a évolué au fil des années. Pour démocratiser son usage et sa mise en place, le format s’est ouvert aux pratiques actuelles des modèles web. Le standard FHIR élargit aujourd’hui le champ des possibles grâce à une bibliothèque de ressources accessible en open source.

Fini le format texte et les différentes applications pour lire les flux, place au HTTP, JSON, mais aussi XML.

«Avec ce virage web, aujourd’hui tous les développeurs sortis d’école peuvent s’approprier plus rapidement ce nouveau standard HL7 FHIR — Fast Healthcare Interoperability Resource». Simplicité et rapidité des implémentations sont les maitres mots de cette nouvelle forme d’interopérabilité. Plus agile et accessible, FHIR repose sur un ensemble de ressources disponibles en open source».

Frédéric Laurent, Directeur de projets chez Enovacom

Le fonctionnement de FHIR est très classique, les données sont stockées dans des entrepôts compatibles avec le standard. Ces entrepôts sont ensuite interrogés grâce à des protocoles web afin de pouvoir faire transiter l’information d’un point A à un point B. FHIR, c’est également une communauté réactive sur des forums internationaux.

En quelques clics, vous pouvez échanger avec des développeurs du monde entier spécialisés dans ce format pour affiner votre code. Il y a également des serveurs de tests, librement accessibles, avec lesquels il est possible d’interagir. La mise au point du code est grandement facilitée.

Les solutions Enovacom sont FHIR compatibles

Pour utiliser des solutions compatibles avec le langage FHIR, il faut mettre en place des serveurs dédiés pour construire une brique technologique. Le leader de l’interopérabilité médicale globale, Enovacom a adapté ses solutions pour qu’elles puissent comprendre ce langage.

«Nous avons un nombre grandissant de projets qui utilisent FHIR. Par exemple, dans le cas de l’application parcours patient, toutes les informations sont échangées et stockées dans un entrepôt de données Enovacom (EDR) au format FHIR».

Frédéric Laurent, Directeur de projets chez Enovacom

De plus, la plateforme d’interopérabilité d’Enovacom (EAI) est également conçue pour accueillir le standard HL7 FHIR. Elle a même reçu un certificat (Interoperability Toolkit version 3 FHIR) la rendant conforme aux prérequis techniques du NHS via sa collaboration avec Oxford Health NHS Foundation Trust en Grande-Bretagne.

Pour respecter ce cadre d’utilisation, les équipes techniques d’Enovacom ont développé un connecteur spécifique, certifié par le NHS pour permettre aux établissements de santé anglais, équipés de la plateforme d’interopérabilité d’Enovacom, d’échanger des données de santé vers l’extérieur.

Pour pouvoir développer ce connecteur, Enovacom a dû passer une certification pour valider l’utilisation de cet outil par le service de santé britannique.

« Nous avons passé une série de tests pour prouver que nous étions conformes avec les demandes du NHS. L’utilisation de FHIR est une obligation puisque le NHS demande à ce que l’outil permette d’envoyer des fichiers en format FHIR ».

Christophe Thibault, Directeur commercial international chez Enovacom.

icon