Avis d'expert

Comment Enovacom permet au ministère de la Santé de recenser les résultats des tests de dépistage de la COVID-19 ?

Au-delà d’organiser le processus de dépistage à l’échelle nationale, informatiser ce dernier s’avère indispensable. Pour cela, le ministère de la Santé pilote, avec l’AP-HP, la création et l’installation d’un outil numérique intitulé SI-DEP (Système d’Information de Dépistage) sur l’ensemble du territoire.

Image
divider graphic

Remplissez ce formulaire pour recevoir Avis d'expert

arrow-up icon arrow-up icon
divider graphic

Le diagnostic précoce des nouveaux cas de COVID-19 et la rupture des chaines de contamination sont essentiels à la réussite de la stratégie nationale de dépistage du virus. Pour les mettre en œuvre efficacement, il faut pouvoir identifier le plus rapidement possible les personnes positives au COVID-19, leurs contacts rapprochés et les inciter à respecter des consignes sanitaires d’isolement.

Au-delà d’organiser le processus de dépistage à l’échelle nationale, informatiser ce dernier s’avère indispensable. Pour cela, le ministère de la Santé pilote, avec l’AP-HP, la création et l’installation d’un outil numérique intitulé SI-DEP (Système d’Information de Dépistage) sur l’ensemble du territoire. Une collecte de données en temps réel, une exhaustivité et un accès immédiat aux résultats de dépistage coordonné rendu possible grâce au leader français de l’interopérabilité : Enovacom. Mis sur pied en un temps record, ce projet d’intérêt général a mobilisé six chefs de projets qui n’ont pas compté leurs heures pour mettre au point la plateforme.

À l’aube du premier anniversaire de cette plateforme hors normes, Grégory Perruchon, Directeur du Delivery chez Enovacom et Pierre Corsetti, Directeur de Projet reviennent sur la création et la mise en place de SI-DEP.

Au centre du projet, Enovacom a installé plusieurs plateformes d’interopérabilité à l’entrée du système d’information de l’AP-HM afin de relayer l’intégralité des flux « amont» envoyés par les structures de santé.

« Les flux “amont” sont l’ensemble des résultats PCR et antigéniques réalisés aussi bien par des établissements publics que privés. Ces flux sont remontés en HL7 vers nos serveurs relais hébergés dans nos datacenters certifiés “Hébergeur de données de santé”. Ces serveurs permettent à l’AP-HP de ne pas exposer son système d’information à l’extérieur de la plateforme ».

Pierre Corsetti, Directeur de Projet

En faisant collaborer les meilleurs experts du secteur au sein d’un projet d’intérêt général, le ministère de la Santé a mis au point une plateforme de recensement de données pérenne, qui pour toutes les équipes qui ont pensé, créé, travaillé et travaillent encore sur cette réussite, représente le projet d’une vie.

Ça peut vous intéresser :

enovacom-donnees-patient

Rendez vos données accessibles depuis toutes vos applications

Le diagnostic précoce des nouveaux cas de COVID-19 et la rupture des chaines de contamination sont essentiels à la réussite de la stratégie nationale de […]


Découvrez notre solution
icon