Cas client

Comment BlueFiles by Enovacom permet à l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes d’envoyer et de recevoir des fichiers sensibles avec des partenaires non équipés d’une messagerie sécurisée de santé ?

Pour coordonner les actions de tous les acteurs de santé d’un territoire, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes doit avoir la capacité d’envoyer et de recevoir des données sensibles (données de santé nominatives) de manière sécurisée. Pour cela, les équipes de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes ont choisi la solution BlueFiles by Enovacom.
Image
divider graphic

Remplissez ce formulaire pour recevoir le cas client

arrow-up icon arrow-up icon
divider graphic

Avec la pandémie de COVID-19, le besoin de sécuriser les échanges d’information est devenu vital. Si une première approche avec la solution avait été réalisée en 2019, ce n’est que début 2020 dans le cadre de la mission de gestion de la pandémie et du contact tracing que l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes s’est équipée de BlueFiles by Enovaom. 

« Notre problématique est double. D’une part, nous avions besoin d’un système pour échanger des données sensibles avec des contacts extérieurs qui ne sont pas dotés d’une messagerie sécurisée de santé. Cela s’est accentué avec la pandémie puisque les ARS ont pour mission de recenser les cas contacts de la COVID-19 pour couper les chaines de contamination. Nous faisons une partie de l’analyse des clusters sur le territoire donc pour remplir au mieux notre mission, nous avons besoin que les établissements de santé nous communiquent des informations médicales nominatives ».  

Romain Boiron, RSSI chez ARS Auvergne-Rhône-Alpes

Et d’autre part pouvoir échanger des données sensibles en interne entre les agents. « Chaque ARS possède des sites départementaux, nous devons communiquer avec tous nos agents pour échanger des données, nous avions donc besoin de sécuriser ce canal de communication interne», précise-t-il. Le ministère de la Santé et les ARS n’ont pas d’agrément HDS. Raison de plus pour se tourner vers la solution BlueFiles by Enovacom qui est hébergée au sein des datacenters certifiés HDS d’Orange Business Services. « Nous sommes à présent conformes aux exigences du RGPD ».

Et d’autre part pouvoir échanger des données sensibles en interne entre les agents. « Chaque ARS possède des sites départementaux, nous devons communiquer avec tous nos agents pour échanger des données, nous devions donc sécuriser ce canal de communication interne », précise-t-il. 

Lorsqu’un partenaire de l’ARS veut rentrer en communication avec l’Agence, il n’a pas besoin de posséder une licence BlueFiles. En effet, une page de dépôt de document a été mise en place pour sécuriser le canal de communication avec le même degré de sécurité que le possesseur de la solution, le tout gratuitement.

arrow-up icon