Partie 1 : Les 7 péchés Capitaux

Péché n°1 : La gourmandise

Allez-vous oser la gourmandise ?

Sombrez avec plaisir dans la gourmandise ! Vous gérez en moyenne entre 40 et 400 applications selon la taille de votre établissement, et vous avez besoin de les faire communiquer entre elles ?

N’hésitez plus, allez-y, vous n’êtes plus limité. DSI, vivez dans le péché de la gourmandise et créez autant d’interfaces applicatives que vous le souhaitez. L’interopérabilité de toutes vos applications est possible. Dossier Patient, GAM, GEF, application maison peuvent communiquer sans limite.

Le seul risque : faire prendre du poids à votre système d’information. La supervision de vos échanges électroniques est alors nécessaire afin de garantir la qualité même de vos données.

COMMENT ÊTRE GOURMAND SANS COMPLEXE ?

1 / Afin de connecter toutes ces applications, vous avez besoin d’une solution d’intégration évolutive et facile à déployer – plus les repas sont simples à préparer, plus vous aurez plaisir à les concocter.

2 / Cette solution doit faciliter l’intégration de nouveaux logiciels métier grâce à un paramétrage simple et rapide d’interfaces de tous types, flux de données, règles de correspondance (sans avoir à réécrire l’existant !)

3 / Vous avez besoin d’une solution évolutive qui prend en charge vos applications actuelles et futures – après tout, autant anticiper les prochains repas.

4 / Sans oublier les liens externes vers d’autres organisations : avec la communication ville-hôpital qui s’améliore, vous devez être en mesure de connecter les applications de votre établissement avec celles de vos confrères : laboratoires, DMP, médecine de ville, etc.

Découvrez à la fin de ce dossier qui va vous permettre de prendre du poids sans complexe !

Shares
Share This