Comment Enovacom exporte sa plateforme d’interopérabilité biomédicale pour faciliter le travail du personnel soignant grâce à la connexion d’appareils biomédicaux au dossier patient ? 

Dans un service de soins intensifs, chaque seconde compte. À l’institut de cardiologie de Montréal (ICM), et au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), les équipes soignantes l’ont bien compris. Pour gagner en efficacité et garantir un meilleur suivi du patient, les établissements de santé canadiens avaient besoin de mettre en place une solution lui permettant de remonter en continu les données produites par les appareils médicaux connectés tels que des respirateurs ou des pompes à perfusion.  

Notre travailAméliorer le quotidien des soignants en leur permettant de se concentrer sur leur cœur de métier tout en évitant les erreurs de retranscription et l’usage de papier.

C’est quoi l’institut de cardiologie de Montréal ?

Affilié à l’Université de Montréal, l’Institut de Cardiologie de Montréal est un centre hospitalier ultra-spécialisé en cardiologie consacré aux soins, à la recherche, à l’enseignement, à la prévention, à la réadaptation ainsi qu’à l’évaluation des nouvelles technologies en cardiologie. Au niveau de la prévention, les maladies et de la mortalité cardiaque ont été freinées grâce à la diffusion de saines habitudes de vie et par le traitement du cholestérol et de l’hypertension. La mission d’enseignement de l’Institut de Cardiologie a quant à elle permis de former un grand nombre de spécialistes au Québec, au Canada et à l’international. 

Pourquoi l’institut de cardiologie de Montréal  a besoin d’Enovacom ? 

Grâce à la plateforme d’interopérabilité biomédicale, l’établissement spécialisé dans les pathologies cardiaques a installé une solution qui permet de relever de manière automatique les données de santé issues des ventilateurs de leurs unités de soins intensifs. Cette innovation technique est une véritable révolution dans le quotidien des infirmières de l’établissement. En effet, elles peuvent retrouver aujourd’hui, en temps réel, l’intégralité des données vitales pour suivre l’évolution de l’état de santé de leurs patients.  

L’enjeu ici n’est pas d’augmenter la capacité d’accueil de l’hôpital, mais bien d’améliorer la qualité des soins reçus. Les professionnels de santé bénéficient également du service. En réduisant les déplacements au chevet du patient, les équipes sont en sécurité depuis leur poste de travail.  

Avis d’expert : Quand l’automatisation de la récolte de données facilite le travail du personnel soignant  

En pleine transformation numérique, l’établissement spécialisé souhaite digitaliser le suivi des patients. C’est pour cette raison que l’ICM a décidé de s’équiper de la plateforme d’interopérabilité d’Enovacom, une solution 100 % logiciel qui permet de remonter automatiquement les données générées par les dispositifs médicaux d’un établissement de santé vers les dossiers patients informatisés. Retour sur son installation avec notre responsable technique Canada Sébastien Delécolle 

Pourquoi le CHUV a besoin d’Enovacom ?  

Commencé par un Proof of concept en 2016 qui a permis de vérifier que la plateforme d’interopérabilité biomédicale d’Enovacom s’intégrait parfaitement dans l’architecture applicative et technique de l’établissement, la solution est déployée quelques mois plus tard dans l’unité de Cardiologie Soins Continus du CHUV.

Elle est aujourd’hui utilisée dans 12 services du CHU Vaudois : soins continus, salles de réveil, urgences, et tous les services au sein desquels les 120 patients hospitalisés ont besoin d’une surveillance plus accrue. Au total, ce sont plus de 110 moniteurs qui sont connectés au DPI et remontent automatiquement les constantes vitales. 

Du sol au bloc, en passant par les dispositifs médicaux, tout est interconnectable. Le CHUV s’est également tourne de nouveau vers Enovacom pour couvrir un besoin très ciblé dans les deux services de maladies infectieuses et d’immuno-oncologie, en s’appuyant sur une technologie innovante : le vêtement connecté. 

Guide Interopérabilité biomédicale : Comment Enovacom remonte automatiquement les données des dispositifs biomédicaux dans le dossier patient ?

100 % logicielle, la plateforme d’interopérabilité biomédicale est indépendante des constructeurs de dispositifs médicaux et des éditeurs de logiciels cliniques ou solutions métiers. En s’appuyant sur l’expertise acquise au cours de ces 18 années passées dans le domaine de l’interopérabilité, Enovacom a mis au point une plateforme d’interopérabilité biomédicale capable de collecter et remonter automatiquement les données des dispositifs biomédicaux directement dans le dossier patient. Retrouvez les témoignages de nos experts dans le guide suivant. 

Revivez notre conférence – webinar Découvrez le témoignage du directeur adjoint export d’Enovacom Simon Chassain autour de la problématique : comment la digitalisation permet d’améliorer le quotidien des soignants ?

Interrogé par la CCI France Suisse, notre expert revient sur les bénéfices de notre plateforme d’interopérabilité biomédicale pour le personnel soignant.  

Visionner le replay >

Les Apports d’Enovacom

Le personnel soignant voit son temps de travail optimisé en lui évitant une tâche sans plus-value de ressaisie où les risques de perte de données et d’erreurs sont réels. De plus, les soignants doivent reporter ces données dans le logiciel de soins, ce qui peut entraîner des erreurs de saisie. Sans une remontée en temps réel, le médecin peut tarder à prendre des décisions, et ces décisions peuvent ne pas être optimales, voire inadaptées, pour le patient. 

Laissez nous vos coordonnées

pour que nous puissions vous appeler

Découvrez notre blog

Et ne manquez plus aucune de nos actualités !