Comment Enovacom connecte différents types d’appareils biomédicaux au dossier patient ? 

Suite au changement de son logiciel de gestion du dossier patient informatisé (DPI), le Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble, établissement de santé privé de plus de 430 lits, engage un processus de connexion de 112 appareils biomédicaux de typologies différentes à son nouveau logiciel de dossier de soin dans plusieurs services et unités de l’établissement en s’appuyant sur la plateforme d’interopérabilité biomédicale d’Enovacom.   

Son but : Améliorer le quotidien des soignants en leur permettant de se concentrer sur leur cœur de métier tout en évitant les erreurs de retranscription et l’usage de papier.  

C’est quoi le Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble ?    

Le Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble est un Établissement de Santé Privé d’Intérêt Collectif (ESPIC) à but non lucratif participant au service public hospitalier. Il offre plus de 400 lits et places de médecine, chirurgie, maternité / obstétrique, urgences, cancérologie, soins de suite et de réadaptation situés au cœur de Grenoble. L’établissement est doté d’un plateau technique récent et performant et dispose de services transversaux reconnus (centre douleur, équipe mobile gériatrie, laboratoire…). 

Pourquoi le Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble a besoin d’Enovacom ? 

«Les équipes d’Enovacom se sont montrées réactives pendant les phases de test et d’interfaçages pour trouver des solutions et réussir la mise en production en toute transparence et sans impact sur les équipes de soins », souligne Pierre Desvignes, ingénieur biomédical de l’établissement en charge du projet. Parfaitement préparé en amont, le fonctionnement a été immédiat. 

Côté utilisateur, tout changement génère des craintes mais les équipes soignantes ont été accompagnées, notamment via un tutoriel. « La prise en main est intuitive et quelques clics suffisent pour connecter un appareil », souligne Grégory Morin, chef de projet informatique du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble.   

Sans oublier le gain de temps pour les équipes. Les prévisions oscillent entre 24 et 31 heures de « gain infirmier » par semaine, principalement sur des tâches à faible valeur ajoutée. 

Guide : Comment Enovacom remonte automatiquement les données des dispositifs biomédicaux dans le dossier patient ? 

100 % logicielle, la solution est indépendante des constructeurs de dispositifs médicaux et des éditeurs de logiciels cliniques ou solutions métiers. En s’appuyant sur l’expertise acquise au cours de ces 18 années passées dans le domaine de l’interopérabilité, Enovacom a mis au point une plateforme d’interopérabilité biomédicale capable de collecter et remonter automatiquement les données des dispositifs biomédicaux directement dans le dossier patient. Retrouvez les témoignages de nos experts dans le guide suivant.
Replay Webinar  : Comment connecter et intégrer les ventilateurs et autres appareils biomédicaux de votre unité de soins intensifs ? 
Dans ce webinar, vous découvrirez comment nous connectons et intégrons les ventilateurs de votre unité de soins intensifs et libérez du temps pour votre personnel médical. 

Les Apports d’Enovacom

Aujourd’hui, les équipes du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble peuvent compter sur une solution d’interopérabilité biomédicale efficace capables de remonter les données des matériels biomédicaux. Offrir du temps aux soignants, diminuer la charge mentale et le stress liés à la collecte des données, se concentrer sur des tâches à haute valeur ajoutée, le soignant peut alors se recentrer sur son cœur de métier : le soin. 

Laissez nous vos coordonnées

pour que nous puissions vous appeler

Découvrez notre blog

Et ne manquez plus aucune de nos actualités !