Télésanté Aquitaine offre une plateforme d’intermédiation avec ENOVACOM Suite

L’interview de Régis Rose, responsable technique, GIE Télésanté Aquitaine (TSA).

Pourquoi et comment le GIE Télésanté Aquitaine (TSA) été amené à acquérir ENOVACOM Suite V2 ?
Régis Rose : La Plate-forme régionale de service, TSA avait identifié chez les établissements le besoin de communiquer vers les professionnels de santé libéraux divers documents d’hospitalisation (CR d’hospitalisation et d’examens). D’où l’idée de la mise en place d’une solution de type bus applicatif, mutualisée au niveau de la région. Suite à l’étude et la réalisation d’une maquette pour trois solutions spécialisées « Santé », ENOVACOM Suite V2 a convaincu sur la partie modélisation des flux ainsi que sur l’interface de suivi adapté au métier de la santé.

Quelles évolutions a effectué ENOVACOM sur son EAI pour votre projet ?
R.R. : Outre la version sous Linux qui était souhaitée, les engagements sur les nouvelles fonctionnalités ont été tenus. Notamment, par exemple sur la fourniture d’un mappeur graphique intégré. Il y a un vrai investissement de la part d’ENOVACOM sur ENOVACOM Suite V2, qui évolue régulièrement, et s’adapte aux problématiques terrains ainsi qu’aux usages.

Aujourd’hui quel est l’usage fait TSA d’ENOVACOM Suite V2 ?
R.R. : Quatre flux différents sont assurés par l’EAI, dans les cadres ville-hôpital, DMP et dossiers de spécialités partagés. Le format pivot, HL7 CDA, permet d’acheminer les données à partir d’un pivot unique. Cela simplifie le travail des établissements qui n’ont pas besoin de se poser la question du mode de réception des données : messagerie sécurisée, DMP, dossier partagé.
La robustesse du système assure une montée en charge régionale. TSA a déjà d’autres perspectives. Des services qu’il ne pourrait proposer à ses partenaires régionaux sans un EAI.