La technologie santé au service du patient pour le Pôle Santé Saint Jean

Passer plus de temps auprès des patients : objectif atteint pour l’établissement

Le Pôle Santé Saint Jean a choisi de mettre l’innovation technologique au service de ses patients. En salle de réveil, l’équipe de soignants a désormais la possibilité de s’appuyer sur le logiciel innovant ENOVACOM Patient Connect pour connecter les appareils biomédicaux au dossier du patient. L’avantage ? L’équipe ne perd plus de temps à retranscrire manuellement les constantes vitales, et la qualité des informations est garantie. Aujourd’hui, le gain est estimé à 30 heures par jour pour 15 soignants au total. Le temps de saisie est ainsi transformé en temps de soins passé auprès du patient, au cœur des préoccupations pour le Pôle Santé Saint Jean.

Le Pôle Santé Saint Jean regroupe la Polyclinique Saint Jean à Cagnes-sur-Mer, le Centre Soins de suite E3S à Cagnes-sur-Mer et le Pôle Antibes Saint Jean (ex-centre Montsinéry).

 Nombre d’appareils biomédicaux concernés par le projet : 40 moniteurs

 Type de données intégrées : tensions, saturation o2

 Intégration des données vitales dans le DPI Expertiz

 Marques : GE DASH 5000 et B450, EDAN M8B

 Durée du projet : 6 mois

www.polesantesaintjean.fr

La problématique de départ au Pôle Santé Saint Jean

L’équipe soignante gère en moyenne 40 lits en salle de réveil. Les blocs ont chacun leur spécialité : endoscopie, ophtalmologie, ambulatoire ou gynécologie. Avec l’informatisation du service depuis un an, pour chaque patient, les constantes vitales devaient être saisies manuellement dans le dossier informatisé correspondant. Il s’agissait d’une véritable charge pour le personnel.

« Le besoin est venu des infirmières. L’arrivée du dossier patient de l’éditeur de logiciels Expertiz a été accueillie les bras ouverts, mais très vite l’informatisation du service a fait ressortir de nouvelles contraintes » nous précise Julien Degardin, directeur du système d’information du Pôle Santé Saint Jean, « les informations patient sont passées de l’écrit sur papier à la saisie dans un logiciel. Bien entendu, les bénéfices du dossier informatisé sont nombreux (centralisation des informations sur un seul outil, traçabilité des données, etc.) mais en terme de gain de temps, les bénéfices pour l’équipe n’étaient que peu visibles. 15 jours à peine après la fin du projet, un constat s’est imposé naturellement : il manque le lien entre l’informatique et le biomédical pour remonter automatiquement les données du patient, du dispositif vers son dossier. Nous nous sommes alors mis à chercher la solution qui connecte les systèmes logiciels aux appareils biomédicaux simplement, sans ajouter de matériel à gérer en plus pour l’équipe. »

La rencontre entre Enovacom et le Pôle Santé Saint Jean

Le directeur du système d’information connaît bien l’éditeur de logiciels Enovacom. « Enovacom est connu pour être le spécialiste de l’interopérabilité, ou plus largement pour savoir faire communiquer les logiciels entre eux alors qu’un langage différent est utilisé. Nous avions déjà leur solution d’interopérabilité ENOVACOM Suite. Depuis quelques années, il propose ENOVACOM Patient Connect, qui permet cette fois-ci de faire communiquer les logiciels et les équipements. Après avoir évalué plusieurs solutions du marché, nous avons rapidement choisi de renouveler notre confiance pour Enovacom. » confirme Julien Degardin.

Au-delà de cette confiance, le choix de l’établissement s’est porté sur ENOVACOM Patient Connect pour 3 raisons principales :

  1. L’interopérabilité biomédicale : la solution a la capacité d’intégrer tout type d’équipements biomédicaux
  2. Pas d’investissement matériel : aucun besoin de changer les 40 dispositifs biomédicaux ou d’ajouter des équipements complémentaires
  3. Aucun changement pour les soignants : fort de leur partenariat technologique, Enovacom a intégré nativement ENOVACOM Patient Connect dans le dossier patient informatisé (DPI) Expertiz. Les soignants gèrent un seul logiciel, une seule interface pour les salles de réveil.

Le projet ENOVACOM Patient Connect

« Pour convaincre les infirmières du choix de la solution, il n’a fallu qu’une démonstration » nous indique Julien Degardin. La phase de test a été restreinte à quelques appareils et blocs afin d’évaluer la solution. Et déjà quelques jours plus tard, l’ensemble des soignants a réclamé la solution dans leur service. « Nous pouvons voir la réussite d’un projet à l’enthousiasme des utilisateurs » ajoute Julien Degardin.

Les dispositifs biomédicaux étaient de marques et de générations différentes. Avec trois systèmes propriétaires différents, la plateforme d’interopérabilité ENOVACOM Patient Connect a réussi à connecter l’ensemble des équipements au DPI Expertiz. Désormais, il s’agit de n’effectuer qu’un clic et les soignants importent automatiquement les constantes vitales du patient dans le dossier.

asser plus de temps auprès des patients : objectif atteint pour l’établissement

Au Pôle Santé Saint Jean, la technologie est clairement au service du patient et de ses données. Tout d’abord avec la mise en place du dossier patient Expertiz, pour centraliser les informations et les rendre accessible à l’équipe soignante. Ensuite, avec la connexion des appareils biomédicaux qui assurent l’exhaustivité des dossiers avec un bénéfice majeur à la clé : permettre à l’équipe soignante de passer plus de temps auprès des personnes hospitalisées au sein de l’établissement. Après calcul, l’établissement a estimé le gain aux environ de 30 heures par jour pour une équipe de 15 personnes au total. Soit 2 heures de plus par soignant, consacrées définitivement au patient.