Le CH de Saverne se connecte au DMP en quatre mois

Le CH de Saverne est un pionnier. « Nous nous sommes engagés dans une démarche de type DMP dès 1999 », expliquent le Dr Fariba Coulon, médecin chef de projet et Matthieu Ledermann, Directeur des Finances et Système d’Information. Lancé avec l’hôpital universitaire de Strasbourg et l’Union des médecins Libéraux d’Alsace, ce projet a été suivi plus récemment par une expérience de «DMR », un dossier médical régional. Pour le DMP, le « top départ » a été donné le 10 décembre 2010. Moins de quatre mois après, l’hôpital est connecté au DMP.
« Nous avons eu la grande chance d’avoir réfléchi en amont à l’éthique et à la pertinence des données », reprend le Dr Coulon. « Cela nous a évité les écueils qu’ont connus certains établissements », ajoute le DSI.
La mise en place a débuté par une prise de contact avec l’équipe d’ENOVACOM. «Nous étions équipés par ENOVACOM pour les envois sécurisés. Nous leur avons demandé s’ils étaient capables d’acheminer des données au format requis par le DMP. Ils ont fait un travail remarquable, tant sur la qualité de la prestation qu’au niveau du respect des délais », souligne le Dr Coulon, qui loue la réactivité de l’équipe projet. «ENOVACOM a été le premier bus applicatif à devenir DMP compatible.
Nous avons beaucoup profité de leur expérience et du fait qu’ils se soient lancé en premier dans cette démarche ». Aujourd’hui, le CH de Saverne ne vise pas la quantité, mais les usages, bien qu’il se soit fixé comme objectif d’alimenter 50% des DMP créés. « Le choix repose sur le praticien, seul à même de définir la pertinence de telle ou telle information », précisent les responsables. Pourtant, au CH de Saverne, on  a déjà pu observer « un enthousiasme important » autour du projet. « Dans le relationnel qui s’instaure avec le patient, une collaboration riche s’installe », commente le Dr Coulon.
Grâce à une démarche d’écoute des besoins de la médecine de ville, les porteurs du projet espèrent franchir bientôt de nouvelles étapes.

L’Avis de l’Utilisateur

« ENOVACOM a été le premier bus applicatif à devenir DMP compatible. Nous avons beaucoup profité de leur expérience et du fait qu’ils se soient lancé en premier dans cette démarche »