Le Centre Hospitalier de Dax-Côte d’Argent dématérialise grâce au PESv2

Le Centre Hospitalier de Dax-Côte d’Argent est l’un des premiers établissements à se lancer dans la mise en place du PESV2 en France.

La dématérialisation des flux comptables et financiers
Accompagné par les éditeurs Médiane & ENOVACOM, il est désormais en mesure de dématérialiser ses titres de recettes et mandats de dépenses avec la solution ENOVACOM Suite. Analyse des process existants, nouvelle organisation interne… sont autant de points à prendre en considération. PESV2 mode d’emploi !
« Le nouveau format PESV2 va devenir incontournable ! » estime Serge Roulet, Directeur Adjoint chargé des affaires financières et du système d’information. Il a décidé de faire migrer dès maintenant son établissement vers le PESV2. Cela permettra d’aborder sereinement le 1er janvier 2015, date qui marquera l’arrêt définitif des échanges « papier » avec la trésorerie et l’entière dématérialisation de la chaîne comptable.
Le protocole PESV2 nécessite ainsi de repenser les procédures internes à l’établissement
Quelles sont les conditions pour dématérialiser une pièce justificative ? Comment définir les responsables habilités à émettre la signature électronique ? Quels impacts sont à prévoir sur le SIH ?
« S’engager dans un tel processus de dématérialisation a deux conséquences », précise Serge Roulet. « Dans un premier temps, nous sommes amenés à revoir la manière dont se construit la facture, pour ensuite repenser à une nouvelle organisation interne ». 

Client ENOVACOM depuis longtemps au travers de la solution ENOVACOM Suite, le CH de Dax a pu s’appuyer notamment sur l’expertise des chefs de projets d’ENOVACOM : « Maxence Courty, chef de projet interopérabilité ENOVACOM, nous a permis d’y voir plus clair sur les différentes étapes à suivre » ajoute Nathalie Marquiller Responsable informatique domaines processus Administratifs, Logistiques et Décisionnels.
Le rôle d’ENOVACOM Suite pour l’établissement du CH Dax.
La solution ENOVACOM Suite a été choisie au départ par le Centre Hospitalier de Dax pour la télétransmission des fichiers B2. « Nous avons souhaité effectuer les envois avec le protocole PESV2 de notre plateforme ENOVACOM Suite V2. Les échanges sont automatisés et sécurisés, ce qui nous permet clairement un gain de temps dans le traitement des fichiers », souligne Nathalie Marquiller.
ENOVACOM propose en outre une offre globale pour mener à bien le projet PESV2. La solution permet les contrôles des fichiers XML produits par les applications métiers et  la signature électronique des bordereaux & pièces justificatives. Enfin, les structures de santé ont la possibilité de télétransmettre avec une liaison sécurisée vers la DGFIP avec le service TDT homologué PESV2 d’ENOVACOM.

 

L’Avis de l’Utilisateur

La dématérialisation financière, quels bénéfices ? «Pour l’établissement, les échanges sont clairement optimisés !» affirme Serge Roulet. Et d’un point de vue organisationnel ? « Il y a de nombreux effets bénéfiques sur le personnel : le travail est requalifié et les délais de traitements, de paiement vont s’en retrouver diminués », apprécie le directeur adjoint.
Plus généralement, une fois le PES V2 opérationnel, le papier nécessaire à la confection des bordereaux, des mandats, des factures et de toutes les pièces justificatives disparaît, au profit d’un flux informatique. Ce dispositif œuvre alors de manière concrète et efficace au programme défini par l’Etat : le plan France Numérique 2020.