L’annuaire, pierre angulaire d’une gestion des comptes sécurisée

Découvrez comment le CH de Gonesse a changé sa manière de gérer les identités et les accès aux données de santé

Dans le cadre d’une réorganisation de ses infrastructures, avec un nouveau bâtiment dans lequel ses activités vont déménager, le Centre Hospitalier (CH) de Gonesse entreprend de gros projets d’automatisation des processus.

Le Système d’Information est donc concerné au premier chef par ces évolutions, qui devront aussi suivre les recommandations du projet Hôpital Numérique et de la certification des comptes.

A propos de l’Utilisateur

gestion des comptes sécuriséeMartine AUTRAN – Directrice des Systèmes d’Information

Centre Hospitalier de Gonesse

Le Centre Hospitalier de Gonesse a été fondé en 1208 par Pierre de Theilley, bailli de Philippe Auguste. De la Maison-Dieu à l’Hôtel-Dieu du 19è siècle puis le centre médico-chirurgical en 1969, l’hôpital ne cesse de se moderniser en implantant et en rénovant ses installations. 800 ans de traditions hospitalières se perpétuent dans ses murs et seront consacrés par le nouvel hôpital dans le courant du printemps 2016.

Le Centre Hospitalier de Gonesse assure une prise en charge pluridisciplinaire médicale et médicotechnique et réalise chaque année plus de 25 000 hospitalisations, 84 000 passages aux urgences et plus de 180 000 consultations externes. Plus de 2 300 bébés voient le jour à Gonesse chaque année. Avec plus de 941 lits et places, le Centre Hospitalier de Gonesse dispose d’une infrastructure médicotechnique sur site performante : IRM, scanner, radiologie numérisée, angio-coronarographie, plateau technique opératoire, chirurgie ambulatoire, salles de naissance, salles de réveil, endoscopie digestive, laboratoires de biologie, anatomopathologie, pharmacie à usage interne, stérilisation centrale certifiée ISO 9001.

Le nouvel Hôpital de Gonesse, est désormais armé pour assurer à l’ensemble de ses personnels une sécurité maximale de leurs données et un accès simplifié à leurs logiciels métiers

Martine Autran

Directrice des Systèmes d'Information, Centre Hospitalier de Gonesse

Le nouveau Centre Hospitalier de Gonesse bénéficiera d’un annuaire d’entreprise des agents, par métier et par unité fonctionnelle, afin de répondre notamment à la certification des comptes et aux pré-requis du plan Hôpital Numérique. Martine Autran, Directrice des Systèmes d’Information (DSI) de cet établissement, évoque pour nous les critères essentiels à la réussite d’un tel projet, ainsi que les apports dans la pratique des professionnels.

Un nouvel hôpital robotisé et automatisé

« Nous mettons en place, pour le nouveau bâtiment, la robotisation de nombreux services comme la distribution automatique des vêtements, les transports automatisés par tortues radioguidées ou pneumatiques, souligne Martine Autran, avec en plus un contrôle d’accès sur l’ensemble de ce bâtiment. Pour tous ces automates, l’identification sera individuelle et par badge. Cela nécessite une formalisation des comptes et habilitations des personnels qui seront appelés à utiliser tous ces processus automatisés. » Dans cet établissement de 2 400 agents, 2 000 comptes sont générés automatiquement, pour le dossier patient informatisé à partir des informations issues du logiciel des ressources humaines. Ceci est réalisé à partir d’un programme développé en local. Compte tenu de l’importance de la fiabilisation des futurs échanges, il fallait passer sur un process plus « industriel ».

Centraliser les informations relatives aux agents au sein d’un annuaire

Il a donc été décidé de se munir d’un annuaire d’entreprise avec ENOVACOM Identity Manager. A partir des données métier saisies par le service des Ressources Humaines (RH), les flux d’échange d’information sont centralisés et sécurisés. « Nous avons, aussi, opté pour le remplacement de l’annuaire téléphonique que nous avions mis en œuvre dans l’intranet Lotus-Notes, par l’annuaire de type « pages blanches » inclus dans ENOVACOM Identity Manager. Pour la mise à niveau de l’annuaire, les RH ont fait un gros travail d’identification des métiers et des unités de soins afin que les informations soient pertinentes, avec vérification des cadres, poursuit Martine Autran. Nous avons ensuite, au sein de la DSI, assuré la gestion de cet annuaire et le contrôle des flux entre ENOVACOM Identity Manager et les logiciels métiers. » L’annuaire est donc aujourd’hui le pré-requis pour que chaque agent puisse travailler, ce qui a entrainé un changement culturel. « Les comptes et accès ne sont pas générés tant que le dossier RH n’est pas complet, ce qui fait que les dossiers sont plus rapidement complets. »

Un accès plus rapide et sécurisé aux logiciels métiers

Pour Martine Autran, la réussite d’un tel projet nécessite en effet l’adhésion de tous, ce qui passe par une bonne communication de la Direction des Systèmes d’Information (DSI) auprès des personnels hospitaliers. « Il est essentiel, tout d’abord, que les Responsables des Ressources Humaines (RH) comprennent bien que chaque agent doit être affecté à un métier et à une unité fonctionnelle, afin que nous puissions donner les droits d’accès aux solutions de façon pertinente, conclut-elle. Cela a nécessité, pour les RH, près de trois mois de travail de recensement et de mise à jour des métiers dans leur logiciel. Aujourd’hui, tout le monde est satisfait de ce changement. Les agents, qui ont un accès plus rapide aux logiciels avec lesquels ils exercent au quotidien, ou aux services annexes, et sont assurés de la sécurité de leurs données. La DSI, qui peut centraliser la gestion des informations des agents et enfin les RH, qui peuvent identifier plus facilement les mouvements de personnels et lancer des alertes en cas de besoin. »

Un établissement ayant déjà satisfait à la certification des comptes

La présentation aux Commissaires aux Comptes de la mise en œuvre de cet annuaire a été relevée. L’annuaire ENOVACOM Identity Manager va nous permettre d’y saisir directement les personnels qui ne sont pas gérés par les ressources humaines, comme les intérimaires et les stagiaires, qui doivent s’authentifier sur le Système d’Information. Cette dernière étape nous permettra de supprimer les comptes génériques. Nous répondrons ainsi pleinement aux demandes de la certification des comptes. Le nouvel Hôpital de Gonesse, qui accueillera les patients avant l’été 2016, est désormais armé pour assurer à l’ensemble de ses personnels une sécurité maximale de leurs données et un accès simplifié à leurs logiciels métiers.

Je m'inscrisIAM : comment gérer les identités utilisateurs au sein d’un GHT ? Vidéo en replay

A visionnerIdentity Manager : comment répondre simplement aux exigences du Programme Hôpital Numérique ? Vidéo de la solution