La télétransmission de fichiers B2-NOEMIE : l’exemple du CH de Cannes

Le CH de Cannes et la télétransmission de fichiers B2-NOEMIE

Le centre hospitalier de Cannes était un des sites pilotes nationaux sur les transferts de fichiers 615B2 / NOEMIE. Aujourd’hui, cette procédure représente à elle seule près de 40 transferts par semaine vers plus d’une douzaine d’organismes différents pour les consultations externes, la pharmacie, le scanner et l’IRM.

La problématique

Automatiser, tracer et sécuriser de nombreux échanges, avec divers correspondants et selon de multiples normes de communications.

L’hétérogénéité des échanges de données dans les établissements implique souvent des contraintes organisationnelles entre les différents services : informatique, bureau des entrées, comptabilité, laboratoire, ressources humaines, trésorerie, hémovigilance.

Si la plupart des établissements sont déjà équipés de longue date de solutions de télétransmissions, peu disposent de logiciels adaptés pour faire face à l’émergence des nouveaux flux tels que les transferts B2/NOEMIE.

L’utilisation d’une solution de télétransmission monoposte, passant par un modem raccordé au réseau téléphonique relève actuellement de l’entière responsabilité du service informatique qui doit alors assumer :

  • La gestion de nombreuses opérations manuelles redondantes pour chaque transfert de fichier
  • Un suivi téléphonique des télétransmissions auprès des correspondants dû au manque de traçabilité
  • De multiples échanges en interne avec les services qui n’ont aucune visibilité sur les transferts
  • Un manque de sécurisation et d’évolutivité des technologies
  • Parfois la maintenance de plusieurs logiciels hétérogènes.

Liens

Instructions du ministère B2 et NOEMIE : https://www.finances.gouv.fr
Site du CH de Cannes : https://www.hopital-cannes.fr

La solution mise en œuvre : Antares V1

Antares V1 est un progiciel client/serveur qui s’installe au sein de l’établissement, en amont du système d’information. Il est composé de connecteurs intégrant des fonctions propres à chaque métier de l’établissement.

Il permet une mise en œuvre progressive et une modernisation du système d’échanges avec l’ensemble des correspondants de l’établissement (CPAM, Mutuelles, Trésoreries, EFS, CRIH, MNH Laboratoires, Réseaux de soins, etc.)

Cette architecture modulaire garantit l’évolutivité des configurations, en fonctions des besoins des services.
En effet le nouveau codage des actes (CCAM) induira inévitablement la nécessité de crypter les flux de factures 615 B2.

Le CH de Cannes a mis en place un outil unique, permettant de centraliser et d’automatiser ses échanges de données hospitalières, tout en offrant la traçabilité détaillée des télétransmissions accessible dans les services concernés. La mise en œuvre du logiciel Antares V1 a pu apporter les solutions techniques et organisationnelles ainsi qu’un allègement considérable dans la gestion de tous les flux.

L’Avis de Dominique EHLY, responsable des systèmes d’informations du CH de Cannes

« La mise en production des transferts de fichiers B2/NOEMIE, venant s’ajouter à toutes les autres télétransmissions, nécessitait une modernisation de notre système et de nos procédures d’échanges de données. »

« La mise en production des transferts de fichiers B2/NOEMIE, venant s’ajouter à toutes les autres télétransmissions, nécessitait une modernisation de notre système et de nos procédures d’échanges de données. »

« L’enregistrement de l’historique des opérations consultable par un simple navigateur permet aux utilisateurs répartis dans les services, d’accéder à la traçabilité des opérations et à l’exploitation des télétransmissions, sans intervention de mon service »

« Aujourd’hui, Antares est en cours de déploiement dans d’autres services de l’établissement, pour gérer à l’identique les flux de titres de recettes, de mandats, de budgets, de paie, d’info de séjours, de demandes de prises en charge et de gestion des repas, mais également les échanges sécurisés par CPS avec l’établissement français du sang pour les fichiers de traçabilité des produits sanguins labiles, ainsi que la réception quotidienne de plus d’une trentaine de résultats d’examens d’immuno hématologie pré transfusionnels avec le serveur ERA. »