Dématérialisation de l’envoi de documents d’hospitalisation vers les médecins : l’exemple des Hôpitaux du Léman

Systématiser l’envoi des comptes-rendus d’hospitalisation : le projet des hôpitaux du Léman

Une première étape vers le DMP : les hôpitaux du Léman ont engagé un projet visant à systématiser l’envoi des comptes-rendus d’hospitalisation, par voie électronique sécurisée. Un déploiement progressif a démarré, et devrait permettre courant 2007 de généraliser les échanges de documents médicaux entre les services de l’hôpital et plusieurs médecins libéraux.

La problématique

Automatiser, tracer et crypter l’envoi de documents médicaux, directement depuis l’environnement de travail des secrétaires médicales.

La dématérialisation des échanges de documents représente un enjeu majeur pour la plupart des établissements de santé. Cependant, la mise en application n’est pas toujours immédiate, car de nombreux acteurs sont concernés, et des contraintes techniques de sécurité et de traçabilité sont à prendre en compte :

  • Simplifier le travail des secrétaires médicales sans modifier l’environnement ni les habitudes.
  • Utiliser des outils informatiques homologués, autorisant les transferts de documents médicaux cryptés.
  • 
Recueillir l’adhésion des médecins libéraux pour la migration progressive du flux papier vers un flux dématérialisé.
  • Anticiper la diversité et l’hétérogénéité des systèmes de communication et de cryptage, afin de garantir et pérenniser le déploiement de multiples flux vers de multiples correspondants (Médecins, Labos, DMP, DCC, etc.)

La solution mise en œuvre : Antares V1 et ENOVACOM Easycrypt.net

Les hôpitaux du Léman ont fait le choix du gestionnaire d’échanges de données hospitalières Antares V1. Ce logiciel dispose des différents agréments nécessaires pour le cryptage et fonctionne en mode client-serveur, afin de permettre aux différents services de l’établissement d’accéder à la traçabilité détaillée des documents échangés au travers d’une simple interface Web.
L’utilisation est particulièrement simple, puisque c’est directement à partir de la fenêtre de travail de MS Word que la secrétaire médicale choisit le mode d’envoi du document médical : « envoi par mail crypté » ou par courrier postal.

Enfin, pour les médecins de ville qui ne seraient pas équipés d’un outil de messagerie médicale sécurisée, les hôpitaux du Léman recommandent la solution ENOVACOM Easycrypt.net homologuée GIP CPS, pour sa facilité d’utilisation et de mise en œuvre, facteurs essentiels pour la généralisation des échanges avec de nombreux correspondants.

L’Avis de Jean Marc EMERAS, responsable Informatique

« La dématérialisation des échanges avec les médecins de ville était une demande forte des médecins hospitaliers dans le cadre des liens ville-hôpital. Avec Enovacom, nous avons apporté une solution conforme aux exigences de la CNIL pour les envois des comptes-rendus, mais aussi pour la réception des résultats de laboratoires d’anapathologie, tout en anticipant la diversité des échanges électroniques à venir. »

« Antares V1 est également utilisé pour la gestion des différents flux administratifs et financiers (Factures B2, Mandat, Titres de recette, Paie, etc..) »

« A ce jour, les échanges démarrent avec une douzaine de médecins, et devraient croitre progressivement durant le deuxième trimestre 2007. De plus il est déjà prévu d’utiliser Antares V1 en 2008 pour le DMP en complément de notre dossier patient Crossway. Directement interfacé avec les différents logiciels de la société Maincare Solutions, le choix d’Antares V1 entre parfaitement dans notre logique d’homogénéisation et de centralisation du système d’information hospitalier. »