Comment étendre la visibilité de l’établissement sur son bassin de santé ?

Client Enovacom depuis bientôt 4 ans, le Centre de Lutte contre le Cancer Paul Strauss (Alsace) a choisi de sécuriser sa messagerie de santé avec ENOVACOM Secure Messaging. Une solution qui préserve la confidentialité, encore plus cruciale pour des patients atteints de cancer.

L’Avis de l’Utilisateur

Une réponse adaptée pour préserver la confidentialité des données médicales…

Aujourd’hui, le Plan Cancer précise que tout nouveau cas de cancer doit être présenté dans une réunion de concertation pluridisciplinaire. Sont alors présents les professionnels des différentes disciplines (oncologue, radiothérapeute, radiologue, etc.) pour mettre en commun leurs connaissances. Le dossier est exposé lors de cette réunion, et afin de pouvoir discuter autour des traitements à prévoir pour le patient, il est nécessaire que l’ensemble de ces documents soient transmis en amont de cette réunion, en toute sécurité bien entendu.

« Nous avons également besoin d’échanger avec les médecins de nos patients qui sont dans notre bassin de vie : ENOVACOM Secure Messaging nous garantit l’interopérabilité avec les différents outils de messagerie sécurisée de santé utilisés par les professionnels de santé. »

Pourquoi avoir choisi ENOVACOM Secure Messaging ?
ENOVACOM est bien connu de notre établissement au travers de la solution ENOVACOM Suite V2. Nous l’avons adoptée au départ pour sécuriser et automatiser nos échanges avec l’assurance maladie. Par la suite, nous avons choisi d’étendre ses fonctionnalités avec l’alimentation du Dossier Médical Personnel (DMP) depuis le Dossier Patient Informatisé Crossway Maincare Solutions. La réputation d’Enovacom et la confiance que nous avons en ses solutions ont fait que, naturellement, nous nous sommes tournés vers l’éditeur afin d’opter pour la solution de sécurisation de messagerie, ENOVACOM Secure Messaging.

Comment s’est passée la mise en route du projet ?
Nous avons choisi de démarrer le projet au début de l’été 2012. L’installation s’est faite pendant le mois d’août et la formation de mes collaborateurs à la rentrée. Ce fut rapide et très efficace : il ne nous reste plus qu’à l’utiliser pleinement !

Combien d’utilisateurs sont concernés par la sécurisation de leur messagerie ?
Nous avons 610 agents environ. Dans un premier temps, nous avons prévu qu’une centaine de personnes vont avoir besoin de sécuriser leurs échanges, à savoir 60 médecins, le reste des agents étant essentiellement des secrétaires médicales. Deux types de cartes vont être utilisés à cet effet : la CPS pour les professions médicales, et les cartes de professionnels d’établissement de santé pour les différents secrétariats.