CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simplifier la vie des DSI

Le CH du Mans a décidé d’innover pour en finir avec les désordres des saisies manuelles dans les annuaires. Décryptage d’un storyboard qui a valeur d’exemple avec Vincent Trely, DSI du CH.

Le contexte

Les établissements  de santé concentrent un grand nombre d’applications, indispensables à la qualité des soins. Mais les éditeurs ont des logiques propres à leur métier. Conséquence : les logiciels cohabitent, mais ils ne se parlent pas car ils n’utilisent pas le même langage.  A chaque fois qu’il est nécessaire de créer / modifier les droits d’usage d’un collaborateur dans un logiciel, ce qui arrive quotidiennement (arrivée d’internes, changement d’affectation d’aides-soignants, formation…) les modifications sont effectuées à la main, une par une. Un cauchemar pour les DSI.

La situation de départ

« En moyenne, chacun des 4 000 agents du CH du Mans est répertorié dans 9 annuaires. Cela va de 4 annuaires pour les personnels techniques à 17 annuaires pour les médecins. Cette multitude de sources représentait une charge de travail, elle augmentait les incohérences et potentiellement les erreurs », explique Vincent Trély, DSI du CH. Il précise que sur les 33 annuaires existants, seuls 2 étaient partiellement synchronisés. L’établissement devient alors le 1er hôpital de cette taille à ambitionner de lancer un annuaire d’établissement complet et communicant, conscient de l’aspect stratégique des informations en jeu.

Le cahier des charges

« Nous avons décidé de nous caler sur une approche telle que définie par le GMSIH (ANAP), qui a bien travaillé sur le sujet », reprend-il.  Son souhait : réduire à 5 jours le délai de création de l’ensemble des droits, contre deux semaines en moyenne auparavant. L’idée est aussi de créer des interconnexions avec les autres annuaires régionaux, avec une exigence de souplesse et de simplicité de l’outil.

Le produit

ENOVACOM Identity Manager le référentiel des identités dédié Santé a été installé. Il est décidé que  l’annuaire « maître », à partir duquel seront puisés les informations et droits, est l’annuaire des ressources humaines. «On part du postulat qu’ils possèdent l’information», détaille Vincent Trély. « C’est un mécanisme de provisioning amont : ce sont les RH qui sont le plus au faite des changements », ajoute Stéphanie Desperbasque, en charge du projet chez Enovacom. L’information saisie dans l’annuaire des RH va se  diffuser au sein des différents annuaires et éventuellement déclarer des droits dans les applications.

Le résultat

« Nous avons intégré 8 applications, dont Orbis, la plus importante », indique Vincent Trély. « Nous avons maintenant une unicité de la donnée : la bonne information, au bon endroit et valable pour tous ». Un système unique permet aussi de supprimer progressivement les « droits qui traînent ». Il s’agit d’habilitations de personnes qui ne travaillent plus à l’hôpital mais dont les droits n’ont pas été tous supprimés du fait de la multiplicité des annuaires source. Il est aussi possible d’utiliser une fonction de «bris de glace» pour accéder en urgence à des informations auxquelles votre profil n’a pas accès en temps «normal» comme au sein du Dossier Patient ORBIS. Ces accès étant tracés. 
L’annuaire embarquera ce genre de possibilité, sur l’ensemble du SIH et en fonction des réalités métiers.

L’Avis de l’Utilisateur

Vincent Trély

DSI du CH du Mans

Vincent Trély : DSI du CH du Mans« Nous avons maintenant une unicité de la donnée : la bonne information, au bon endroit et valable pour tous »

 

A téléchargerLivret sur la gestion des identités et des habilitations. PDF – 12 pages

S'inscrireIAM : comment gérer les identités utilisateurs au sein d’un GHT ? Vidéo en replay

A visionnerIdentity Manager : comment répondre simplement aux exigences du Programme Hôpital Numérique ? Vidéo de la solution