Avis d’expert : Revendications du personnel soignant : et si la digitalisation était la solution?

Le manque de temps, la multiplication de tâches annexes qui les empêchent de se concentrer sur le cœur de leur métier, pèsent sur le quotidien des soignants, qui doivent continuellement jongler entre le terrain et les à-côtés administratifs, très chronophages mais néanmoins indispensables. Pourtant, la digitalisation apporte de nombreux bienfaits à même de soulager le personnel soignant au quotidien et de lui permettre de mener à bien, dans de meilleures conditions, leur mission première: le soin patient. Focus sur les atouts du digital pour le bien-être au travail des soignants.

Extrait de l’avis d’expert:

Connecter pour automatiser: réduire les tâches chronophages

La télémédecine et les objets connectés modifient en profondeur les pratiques médicales et la relation entre le praticien et son patient. Bien conscients de leurs atouts, les établissements de santé tournés vers «l’hôpital de demain» ont tenté de se mettre à la page, et le secteur de la santé a ainsi vu, ces dernières années, se multiplier les applications concourant à la digitalisation de leurs process. Malheureusement, ces bribes de solutions montrent rapidement leurs limites, car elles sont hétérogènes. De ce fait, la problématique des appareils biomédicaux connectés est double: elle réside dans la diversité des solutions de dossiers informatisés présentes dans l’hôpital, mais aussi dans le manque d’interopérabilité des appareils biomédicaux entre eux

«L’erreur est humaine»: limiter le stress du personnel soignant

La gestion manuelle des informations peut également être source d’erreurs. Dans les services de réanimation, particulièrement sollicités en ces temps de crise sanitaire, il n’y a aucune exhaustivité des données. Celles-ci sont entrées sur de simples feuilles de papier pouvant, par exemple en cas d’homonyme, enclencher de terribles erreurs et desservir le patient. Une responsabilité anxiogène pour le personnel soignant.