Vous lisez:
Parcours patient : la nécessité de digitaliser autant pour le soignant …
Partager:

Publié le 16/11/2021

Parcours patient : la nécessité de digitaliser autant pour le soignant que pour le patient


Image

Les structures de santé doivent gérer de plus en plus de patients, sans pour autant avoir plus de personnel. Les hôpitaux sont en tension. Ils ont besoin de gagner du temps, de fluidifier le parcours patient tout en fournissant une qualité des soins irréprochable. Pour les patients comme pour le personnel hospitalier, « le temps » est une des variables d’ajustement majeures pour absorber la demande croissante de soin.
 
Pour répondre au mieux aux enjeux des établissements de santé, comme des patients, Enovacom offre un nouveau service qui applique le principe de « digitalisation équitable ». Les deux chefs de produit, Natacha Dervaux et Camille Horwitz, décrivent les raisons de ce choix.

Quel est votre constat sur les préoccupations des établissements de santé ?  
Nous nous sommes aperçus que les établissements de santé avaient plusieurs points de douleur sur lesquels nous pouvions les aider grâce à la digitalisation équitable. L’accès à l’information patient en fait partie. Mais ce n’est pas tout, nous pouvons également leur permettre d’éviter les ressaisies d’informations et la recherche de documents papier. 

Qu’entendez-vous par ce principe de « digitaliser équitable » ? 
Nous avons choisi de travailler sur un principe d’équité, car il est important que les soignants s’approprient notre service digital autant que les patients, cela permet une meilleure acceptabilité, implication et engagement de tous les acteurs.

Tout ce qui se consomme aujourd’hui en tant que bien ou service a été largement digitalisé (le commerce, les transports, la banque/assurance), mais la santé est en retard. Pourquoi ?  
Parce que ce n’est pas un bien de consommation, pourtant, c’est bien une dépense financière. Concrètement, c’est surtout une dépense d’énergie avant une dépense d’argent. Pour réduire cette charge de travail, les établissements de santé doivent intégrer de l’automatisation, de l’orchestration, de la contextualisation, de la personnalisation, en bref, de la bonne digitalisation au service de la qualité de la prise en charge, tant pour les soignants que pour leurs patients.  

Comment la digitalisation aide le professionnel de santé et le patient au quotidien ? 
La digitalisation dans le secteur de la santé doit être au service des soignants et des médecins autant qu’au service des patients. Digitaliser n’est pas mieux soigner, c’est offrir du temps, de la sécurité et des modèles d’organisation pour permettre aux soignants et patients de se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée. Les structures de santé doivent avoir la volonté de traquer le temps utile pour ceux qui soignent et pour ceux qui sont soignés, sans qu’ils aient à se soucier de la technique. 

Concrètement, comment mettez-vous cela en application ?  
Nous souhaitons digitaliser le parcours des patients en capitalisant sur les données récoltées par les établissements de santé. En proposant une application connectée à un entrepôt de données (EDR) 100 % FHIR, les équipes de soins peuvent travailler avec des données normées et structurées.  

Pour que les données soient en possession de tous les acteurs du parcours de soins, notre solution doit être interopérable. Nous pouvons compter sur l’expérience d’Enovacom en la matière pour rendre nos données 100 % interopérables avec le SIH interne et les besoins externes. Enfin, la digitalisation du parcours patient doit converger avec les services de l’État : Ma SANTÉ 2022/le Ségur de la Santé, et l’ENS. Il était donc indispensable que notre solution soit compatible INS, MS Santé et DMP. La connexion via France Connect permet enfin de sécuriser l’authentification tout en récupérant l’attestation de droit automatiquement. 
 
Nous proposons une offre qui répond simplement au besoin des patients comme du personnel hospitalier, et fait gagner du temps à tous. C’est ce que nous appelons « digitaliser équitable ».

Partagez cet article :
icon