Vous lisez:
Ségur de la santé : Enovacom dès à présent prêt …
Partager:

Publié le 08/09/2021

Ségur de la santé : Enovacom dès à présent prêt à prendre en main votre projet !


Image

Le volet numérique du Ségur de la santé, annoncé comme un accélérateur de la feuille de route du Numérique en Santé, vient d’être lancé par le ministère des Solidarités et de la Santé. Ce volet accorde deux milliards d’euros aux professionnels de santé et aux éditeurs de logiciels de santé.

Objectif : démocratiser et faciliter sur l’intégralité du territoire, le partage sécurisé des données, entre professionnels et patients, grâce à une harmonisation et une optimisation des outils numériques utilisés aujourd’hui dans le but d’améliorer le parcours de soin et la prise en charge des patients.

En termes de financement, le Ségur de la santé dédie 2 milliards d’euros aux professionnels de santé et aux éditeurs de logiciels de santé : 1,4 milliard pour le partage des données de santé et 600 millions pour le secteur médico-social.

Les enjeux :

1 – Échanger et partager les documents médicaux
2- Alimenter le dossier médical partagé (DMP) du patient et communiquer via la messagerie sécurisée (MSS)
3- Gérer l’identité nationale de santé (INS)

Des solutions Enovacom au rendez-vous du Ségur

Depuis 20 ans, Enovacom est votre partenaire confiance autour de ces sujets. Nos experts accompagnent au quotidien plus de 50 % des établissements français dans leur projet de transformation digitale. La donnée de santé est au cœur de nos projets en témoigne notre implication dans l’intégralité des projets nationaux créés à ce jour (HOP’EN, Ma Santé 2022, INS…).

Il est donc évident qu’Enovacom soit l’un des éditeurs de référence pour vous accompagner dans vos projets de certification et d’accompagnement proposés dans le cadre du Ségur de la santé.

Le financement à l’équipement, sous la forme du « système ouvert et non sélectif (SONS) d’achat de l’État pour le compte des acteurs de l’offre de soins », encourage l’acquisition ou la mise à jour de logiciels qui répondent aux exigences fonctionnelles et d’interopérabilité.

Il se fera en deux vagues successives, dont la première débute dès août 2021. 465 millions d’euros sont alloués sur trois ans. Par ailleurs, le « financement forfaitaire à l’atteinte de cibles d’usage » concerne les établissements et professionnels de santé avec un montant de 210 millions alloué aux établissements.


Partagez cet article :

icon